Le film du mois d’Octobre : "Cyril contre Goliath"

mercredi 30 septembre 2020
par  Hervé Thomas
popularité : 35%

Ce mois-ci, le film du mois nous offre une belle histoire sous la forme d’un récit militant contre la confiscation par un seul homme d’un village à ses habitants et contre le pouvoir individuel de l’argent qui nuit à l’intérêt général.

CYRIL CONTRE GOLIATH

Réalisateurs : Thomas BORNOT et Cyril MONTANA - Genre : documentaire - Sortie : 9 SEPTEMBRE 2020 - Durée : 86 minutes.

Synopsis :
Cyril, écrivain parisien, n’aurait jamais imaginé que Lacoste, le village de son enfance, puisse un jour se faire privatiser par le milliardaire Pierre Cardin. Poussé par son fils et alors que rien ne le destinait à ça, il décide de s’engager contre cette OPA d’un genre nouveau et entame un véritable bras de fer avec le célèbre couturier.

Bande Annonce :
http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19588626&cfilm=279480.html

L’histoire est insensée et méritait bien un film. Cyril contre Goliath nous conte la belle et vilaine aventure d’un village dont la vie se voit confisquée par un seigneur. Un récit contemporain dont les faits se sont produits au début des années 2000, au coeur du parc naturel régional du Luberon. C’est dans le petit village médiéval de Lacoste, de 400 habitants, perché à flanc de coteau et couronné d’un château qui fut au xviiie siècle propriété du marquis de Sade que le récit prend place. L’esprit du divin marquis ne s’est jamais tout à fait éteint à Lacoste mais, le temps passant, le château tombait en ruine. Un mécène se présente alors. En 2001, Pierre Cardin décide de l’acquérir et de le restaurer. Il souhaite créer un festival d’Art lyrique dans les carrières voisines du château et faire de Lacoste un « Saint-Tropez local de la culture ». La promesse réchauffe le coeur des habitants, paysans, commerçants et artistes ayant élu, depuis longtemps, domicile au village. Aucun d’eux n’est en mesure de suspecter le poison dont elle est porteuse. Car Pierre Cardin, comme il le dit lui-même, collectionne « les maisons comme d’autres les timbres ». Le millionnaire a les moyens d’acheter et de convaincre ceux qui rechignent à vendre. Progressivement, il étend sa propriété, finit par posséder une quarantaine de maisons, une dizaine de boutiques et quarante hectares de terres qu’il laisse vides et inexploitées. Il refuse de louer ou de mettre en gérance : trop de tracas. Privé de son café et de ses commerçants, et d’une partie de ses habitants qui ont été déplacés, Lacoste devient, au fait du prince, un village-musée.
L’écrivain Cyril Montana, qui a passé une grande partie de son enfance et de son adolescence à Lacoste, contacte le réalisateur Thomas Bornot pour faire bouger les choses. Il emboîte le pas de Cyril à chaque démarche auprès des instances administratives et politiques, des organes de presse et des médias… Puis au fil des longs jours où il tente de rencontrer Pierre Cardin. Celui-ci qui, devant la caméra, explique : « Il y a des gens intelligents ici, mais ils n’ont pas cette envergure internationale que je possède, ils n’ont pas le même niveau ».

Cyril contre Goliath nous fait ainsi vivre cinq années de luttes mouvementées contre un monarque lointain, sûr de lui et du pouvoir qu’il tient de sa fortune.


Annonces

ENCADRER LES LOYERS à Marseille

Pétition en ligne à signer ; comme Paris, Lille, Lyon ou Villeurbanne, la Ville de Marseille peut mettre en place un encadrement des loyers.
Ci-dessous le lien vers la Tribune publiée dans la Marseillaise avec les premières associations signataires :

https://www.lamarseillaise.fr/socie...

et le lien vers la pétition :
https://www.change.org/p/encadremen...