ATTAC : une fin de semaine bien active ! En cible, les jet privés et les méga-yachts !

dimanche 25 septembre 2022
par  MEAD Christine
popularité : 38%

Samedi 24 septembre à ANTIBES : Blocage durant une heure du "QUAI DES MILLIARDAIRES" à l’initiative d’ATTAC France

Eh oui ! C’est son vrai nom ! Et bien sûr ce quai des milliardaires, rebaptisé pour l’occasion "quai des criminels climatiques", est, au contraire du reste du port, interdit au public.

Avant la grille, on trouve déjà les yachts bien grands et sûrement bien chers et bien polluants. Au-delà, on entre dans le monde de la démesure criminelle des ultra-riches !

Quelques membres d’ATTAC Marseille ont fait le déplacement pour soutenir ceux d’ATTAC 06 pour cette action contre un symbole :

- d’une accumulation de richesses par quelques-uns, totalement injustifiable :
- de pratiques systématiques d’évasion fiscale : Les pavillons les plus représentés parmi les yatchs ayant séjourné au quai des milliardaires ces 30 derniers jours sont tous des paradis fiscaux : les Îles Caïmans (38 navires), Malte (15 navires), les Îles Marshall : (6 navires), l’Île de Man (4 navires) et les Îles Cook (3 navires).
- d’une pollution énorme au mépris de la planète et de l’immense majorité de ses habitants.

Les méga-yachts symbolisent l’incompatibilité du mode de vie des milliardaires avec les exigences de la lutte contre le dérèglement climatique. Ainsi, Symphony, le yacht de Bernard Arnault a émis 123 tonnes de CO2 en une semaine au mois de juillet 2022, soit 1400 fois plus qu’un français moyen !

Selon les données révélées par le compte Twitter @YachtCO2tracker à l’occasion de cette action, « parmi les navires amarrés aujourd’hui au Quai des milliardaires, le Al Raya a produit environ 280 tonnes de CO2 en consommant 100 000 litres de carburant pendant sa dernière croisière entre le 27 août et le 8 septembre et le Lady S 190 tonnes de CO2 entre le 11 et le 14 septembre. Les yachts de luxe qui sont passés par Antibes ont émis 4600 tonnes de CO2 ces 30 derniers jours. »

Cette action s’inscrit dans le cadre de l’appel à désarmer les criminels climatiques lancé par Attac le 15 septembre et ayant reçu plus de 10 000 signatures. Elle intervient au lendemain du blocage par ATTAC et XR du terminal 1 de l’aéroport du Bourget dénonçant les jets-privés.

Elle vise notamment à interpeler le gouvernement français pour exiger des mesures réglementaires et fiscales visant à empêcher les ultra-riches de détruire la planète. Interdire les méga-yachts ne suffirait bien entendu pas à éviter le réchauffement climatique, mais cette action vise à affirmer qu’il n’est pas juste de demander aux français de faire preuve de sobriété si en même temps les ultra-riches ne sont pas contraints de réduire leurs émissions de CO2.

En images : https://twitter.com/i/status/157371...
et https://twitter.com/i/status/157371...

Vendredi 23 septembre : Blocage de l’aéroport du Bourget avec Attac France et Extinction Rébellion

Le Bourget, c’est quoi ? Selon leur site :
"Premier aéroport d’aviation d’affaires en Europe", (...) "l’Aéroport de Paris-Le Bourget (...) est exclusivement dédié à l’aviation d’affaires et est situé à 7km de Paris et à 20km de La Défense. Il dispose d’une superficie de 553 hectares et de trois pistes dont deux indépendantes."
"La stratégie de la plate-forme est bâtie autour d’une offre de prestations haut de gamme aux voyageurs d’affaires devant permettre d’accueillir une croissance du trafic d’affaires importante et de stimuler l’activité économique locale.
Le marché de l’aviation d’affaires offre d’importantes opportunités de croissance avec l’émergence de nouveaux produits et services, le développement économique des pays de l’est européen (qui ne sont pas bien desservis par les compagnies commerciales) et l’accroissement des performances des avions d’affaires.
"

Bref, tout ce qu’on aime ! Non seulement le mode de transport le plus polluant, l’avion, mais en plus, dans le genre "réservé aux plus riches", dépensant et polluant sans vergogne, et bien sûr, visant "la croissance"...

En bloquant le terminal, les militants d’ATTAC et d’XR répondent à la consigne du gouvernement de faire des « petits gestes » pour économiser l’énergie. Pour chaque 10 minutes où les jets sont empêchés de décoller, c’est une quantité de kérosène représentant plus d’une tonne de CO2 qui n’est pas brûlée.

On pourrait penser que les très riches étant peu nombreux, restreindre leurs émissions de gaz à effet de serre ne serait qu’une goutte d’eau, mais... non !
Pour Annick Coupé, porte-parole d’Attac, « Nous sommes ici pour dénoncer l’usage des jets privés. Comment justifier qu’en pleine crise climatique et énergétique, les plus riches multiplient les voyages de confort en jets privés ? Alors que le gouvernement demande aux plus précaires de réduire l’usage de leur voiture, de baisser le chauffage, de couper la wifi, aucune contrainte ne pèse sur les plus riches. Un milliardaire comme Bernard Arnault émet près de 9000 tonnes d’équivalent CO2 par an, soit les émissions moyennes d’un Français sur 1870 ans. Il est urgent de stopper les criminels climatiques et d’interdire les jets privés ! C’est le sens de l’appel que nous avons lancé, à signer sur le site d’Attac »

Pour Camille, militante d’Extinction Rebellion, « Oui, il faut interdire les vols en jet privé. Nous sommes déjà venus bloquer le Bourget en janvier 2022 avec Alternatiba et Attac. En juin, nous manifestions au salon « France Air Expo » à Lyon. Aujourd’hui nous revenons stopper l’indécence climaticide des super-riches. Leur mode de vie en fait de véritables ennemis du vivant. Sachant qu’aucune action gouvernementale n’est prise pour les stopper, les citoyens et citoyennes sont légitimes à agir pour obtenir la justice climatique. Donc oui, nous allons tout faire pour clouer leurs jets privés au sol !  »

La crise climatique s’accentue, et pourtant l’utilisation de jets se répand : aujourd’hui, la location de jets privés représente 17 % des vols européens, contre 7 % en 2019, alors que c’est, en moyenne, 10 fois plus polluant qu’une ligne commerciale.

Pour la Ministre de la transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, dénoncer l’usage des jets privés serait « à côté de la plaque ». L’usage de ce mode de transport ultra-polluant est pourtant le symbole de l’injustice fiscale, sociale et climatique qui s’accroît entre la population et les privilégiés.

Rappelons enfin que le kérosène à l’usage des avions n’est toujours pas taxé ! Ceci découlant d’un accord international de 1944, visant à favoriser la croissance de ce mode de transport ! Il serait temps de le réviser non ?

Tout comme le fuel ou le combustible utilisé par les navires commerciaux ! A la fois du fait d’accords internationaux et de dérogations fiscales nationales.

LES REVENDICATIONS D’ATTAC



Agenda

<<

2022

 

<<

Novembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234

Annonces

ENCADRER LES LOYERS à Marseille

Pétition en ligne à signer ; comme Paris, Lille, Lyon ou Villeurbanne, la Ville de Marseille peut mettre en place un encadrement des loyers.
Ci-dessous le lien vers la Tribune publiée dans la Marseillaise avec les premières associations signataires :

https://www.lamarseillaise.fr/socie...

et le lien vers la pétition :
https://www.change.org/p/encadremen...