CONTRE AMAZON ET SON MONDE !

samedi 25 novembre 2023
par  MEAD Christine
popularité : 28%

Une petite équipe d’Attac Marseille s’est consacrée à "décorer" à sa façon, quelques points de retrait AMAZON sur Marseille : la mise HORS SERVICE de loockers de cette multinationale tentaculaire, l’un des deux A des GAFAM. Photos ci-dessous.

POURQUOI ? (Suite de l’article tiré du site d’Attac France)

Pour lire la totalité de la note : https://france.attac.org/IMG/pdf/bl...

Depuis plusieurs années, nous nous mobilisons contre Amazon et son monde et pour le développement d’une économie locale créatrice d’emploi, génératrice de lien social tout en étant compatible avec les impératifs climatiques.

Or, le e-commerce connaît une forte croissance : son chiffre d’affaires s’élevait à 8,4 milliards d’euros en 2005 et à 146,9 milliards d’euros en 2022, en progression de 13,8 % par rapport à 2021.

Le Black Friday est le jour de l’année au cours duquel son impact environnemental, social et économique est le plus nuisible. Impact économique ; social, fiscal et environnemental, le « vendredi noir » est le symbole d’un modèle dans l’impasse.

Le Black Friday est un vendredi noir écologique

L’empreinte du black friday est globale : elle concerne les gaz à effet de serre, le cycle de vie des biens, des réseaux, des équipements et des terminaux, l’utilisation de l’eau, etc. Le coût environnemental du « vendredi noir » ne se résume d’ailleurs pas aux cycles de production et de consommation des biens vendus durant cette période : il doit également tenir compte de la durée de vie et du recyclage des biens consommés. Il existe donc « un coût environnemental caché ». Si les exemples de coûts environnementaux sont nombreux, nous en mettrons dans cette note quelques-uns en exergue.

Le Black Friday est un vendredi noir social

La plupart des produits vendus durant le « vendredi noir » sont fabriqués par des personnes mal payées, dont les conditions de travail sont particulièrement dégradées et les droits sociaux ignorés. Ce qui permet aux grandes marques de réaliser des marges confortables. Les effets pervers sur le secteur du commerce de proximité sont par ailleurs avérés. Enfin, contrairement à ce qu’ils pensent, les consommateurs sont également pénalisés, surtout dans une période d’inflation durant laquelle les salaires décrochent.

Le Black Friday est un vendredi noir fiscal

Impossible de ne pas évoquer dans l’impact économique celui du contournement de l’impôt réalisé notamment par les grandes plateformes de ventes en ligne, notamment en matière de TVA. Comme nous l’avons montré dans une note en décembre 2020, Amazon et les autres acteurs du e-commerce (Cdiscount, eBay, Wish…) profitent d’une évasion et d’une fraude massives à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) qui renforcent la concurrence déloyale vis-à-vis des petits commerces. Les pertes pour les budgets publics se comptent en milliards d’euros rien que pour la France !

Le symbole d’un modèle dans l’impasse

Le Black Friday est le symbole d’un modèle qui nous mène dans l’impasse, détruit la planète, les territoires et les solidarités. Évasion fiscale massive, destruction d’emplois, dégradation des conditions de travail, activités climaticides… les raisons de stopper les grandes enseignes de e-commerce ne manquent pas ! C’est pourquoi Attac se mobilise, chaque année en novembre pour mettre hors d’état de nuire Amazon, multinationale prédatrice et principale promotrice du Black Friday. Pour Attac, une bifurcation sociale et écologique globale s’impose de toute urgence ! Le « vendredi noir » est une occasion de le rappeler et d’agir en conséquence.





Annonces

POUR UN CESSEZ-LE-FEU IMMÉDIAT

Pétition en ligne à signer pour un cessez-le-feu immédiat entre Israël et Gaza. Le lien :
[https://www.change.org/p/ceasefirenow-appel-%C3%A0-un-cessez-le-feu-imm%C3%A9diat-dans-la-bande-de-gaza-et-en-isra%C3%ABl]