L’Alternative

lundi 27 avril 2020
par  Hervé Thomas
popularité : 36%

L’Alternative

Alors il paraît que nous avons rendez-vous dans deux semaines avec le Lundi 11 Mai. On le sent dans l’air, ça frémit, ça reprend, et tout le monde attend haletant, suspendu aux lèvres pulpeuses de notre Premier Sinistre qui demain nous donnera les instructions à suivre pour nos jours futurs.

Le dernier rendez-vous du 11 Mai dont je me souvienne ne date pas d’hier, c’était en 1981 au lendemain de l’élection de François Mitterrand, un jour pétri d’illusions quoique, mais aussi un jour d’espoir. Nous avions hissé pour l’occasion un drapeau rouge sur notre poste d’aiguillage qui dominait l’entrée de la gare d’Ermont-Eaubonne en banlieue parisienne, et tous les mécanos donnaient du klaxon et agitaient leurs mains à chaque passage de train. Vous connaissez la suite : tournez manège et ainsi font font font les petites marionnettes politiques, trois p’tits tours et puis reviennent, mais le vrai changement ne fut ni pour cette fois, ni pour les autres.

Alors ce nouveau rendez-vous du 11 mai, ça vous dit quoi : comme au casino faites vos jeux, encore manqué, impair et passe ? Il n’est pourtant pas encore trop tard pour bien faire.

« L’alternative c’est pas malin » fredonnait François Béranger qu’on a décidément beaucoup évoqué dans ces chroniques et qui a même joué dans l’An 01, mais quoi on a tout de même le choix dans une certaine mesure et ça ne dépend que de nous : à nouveau la bagnole qui règne en maîtresse absolue de nos espaces, les embouteillages et le bruit permanent, l’air saturé de chimie, les avions qui déchirent le ciel de préférence en lowcost, chacun chez soi après la visite à l’hypersurfacemachintruc où on trouve tout pour être heureux, riches comme pauvres la consommation à outrance, du moment qu’on nous donne du pain et des jeux ?

Le retour à la normale, même masqué, pointe le bout de son nez et son nez n’a pas belle figure. Je crains fort que le troupeau bêlant ne retrouve vite son Loto, sa foire aux vins au Carrefour du coin et, comme le chantait Nougaro après 68 « chacun va rentrer chez son automobile… »

Alors, merci de vous être confinés, portez vous bien et bonjour chez vous.

Hervé Thomas.

Et pourquoi ne pas écouter l’Alternative la chanson de François Béranger qui pose les vraies questions :

https://www.youtube.com/watch?v=Be9iHfXt9go&list=RDBe9iHfXt9go&start_radio=1&t=22


Annonces

ENCADRER LES LOYERS à Marseille

Pétition en ligne à signer ; comme Paris, Lille, Lyon ou Villeurbanne, la Ville de Marseille peut mettre en place un encadrement des loyers.
Ci-dessous le lien vers la Tribune publiée dans la Marseillaise avec les premières associations signataires :

https://www.lamarseillaise.fr/socie...

et le lien vers la pétition :
https://www.change.org/p/encadremen...