La fuite comme unique solution

jeudi 30 avril 2020
par  Hervé Thomas
popularité : 58%

La fuite comme unique solution

Depuis le début du confinement, les violences envers les femmes ont augmenté partout dans le monde, de 32% en France depuis le 17 mars. L’isolement étant la principale stratégie des hommes violents, le confinement devient une sorte de séquestration légale et par eux justifiée : «  il est normal que dans ces conditions je pète un câble  ».

Alertée fin mars par un ami sur la terreur de Selma à devoir rester confinée avec son bourreau j’essaie de la contacter, téléphone, messageries privées des réseaux sociaux et applications qu’elle utilise, sans succès. Difficile pour elle de répondre à une personne qu’elle ne connait pas surtout si ses communications sont contrôlées par son conjoint. Plus d’un mois plus tard j’apprends qu’elle s’échappe, emportant le couteau qu’elle avait saisi dans la cuisine pour se défendre. Il est déconseillé de sortir, il n’est pas interdit de fuir et c’est ce qu’elle a fait.

La violence masculine est une maladie sociale. La violence faite aux femmes et en général l’oppression de genre sont intimement liées à la reproduction sociale, essence même du capitalisme. Tant qu’on ne s’affranchira pas de ce néolibéralisme patriarcal mortifère pour les femmes de tous horizons elles ne seront réduites qu’à prendre la fuite.

Pascale COMPTE 30 avril 2020.


Annonces

ENCADRER LES LOYERS à Marseille

Pétition en ligne à signer ; comme Paris, Lille, Lyon ou Villeurbanne, la Ville de Marseille peut mettre en place un encadrement des loyers.
Ci-dessous le lien vers la Tribune publiée dans la Marseillaise avec les premières associations signataires :

https://www.lamarseillaise.fr/socie...

et le lien vers la pétition :
https://www.change.org/p/encadremen...