MAINTIEN DE L’ORDRE

lundi 20 avril 2020
par  Hervé Thomas
popularité : 44%

MAINTIEN DE L’ORDRE

Les lecteurs de la Chronique des Jours confisqués doivent savoir qu’un débat sanglant a récemment déchiré les instances démocratiquement dirigeantes d’Attac Marseille. Il s’agissait de décider si les billets des contributeurs à la Chronique devaient être listés par ordre chronologique, comme actuellement, ou dans l’ordre inverse, comme le suggéraient d’impétueux novateurs. Après d’intenses controverses, on décida de ne rien changer.

Et pourtant il ne s’agissait pas d’un conflit entre grands boutiens et petits boutiens. Le débat couve encore sous les braises d’un foyer mal éteint. Il va ressurgir à l’occasion, si elle se concrétise, de la publication en fin de période d’un ouvrage regroupant tous les billets. Dans quel ordre présentera-t-on les billets au lecteur ? Chronologique, anti chronologique, par auteur, par thème, par nombre de mots, par couleur (actualité, humour, politique, fiction, biopics….), selon d’autres critères ?

La question tient au fait que nous ne pouvons lire un texte qu’au fur et à mesure, ou énoncer une parole que mot après mot. Si j’argumente pour obtenir tel résultat, dois-je commencer par l’argument que je crois le plus fort puis décroitre, ou commencer par l’argument le plus faible et monter aux plus forts ? L’ordre dans lequel notre destinataire reçoit nos signaux est d’importance, car il l’influence. Il est préférable que ce soit dans le sens voulu.

En définitive, il faut d’abord choisir ce qu’on veut obtenir, puis choisir l’ordre. Et enfin assumer le maintien de l’ordre.

Jacques Woda.


Agenda

<<

2022

 

<<

Juin

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123

Annonces

Retraité.e.s en colère

Une pétition en ligne a été mise en place par les 9 organisations de retraité/es qui se sont réunies ce 11 avril : http://www.retraitesencolere.fr/ pour demander une loi de finances rectificative avec la suppression de l’augmentation de la CGS, la fin du gel des retraites et leur revalorisation. Une manière de maintenir la pression et de ne rien lâcher...