Où Allez Vous ?

samedi 25 avril 2020
par  Hervé Thomas
popularité : 38%

OÙ ALLEZ VOUS ?

Eh ! Bien nous allons vers le col de la Grande Bastide Cazaulx, à notre âge que voulez vous, une petite ballade balade vaut mieux que rien du tout, c’est comme en philo :
« pourquoi y a t-il quelque chose plutôt que rien ? ».

C’est un peu, suivre, le trajet du tram, le transport collectif, nous n’avons rien demandé mais c’est là, et bien là, si on avait su quelque choses de l’enquête publique : la réponse aurait été non !

Vu les travaux que cela à demandé, rendez vous compte deux ans d’occupation des rues, des trottoirs et quel chantier ! En parlant à un chef d’équipe, les ouvriers étaient tous étrangers, pas un marseillais !

Ce Bombardier là m’a convaincu de son outil, mais pas du recrutement, il devait y avoir tellement de sous-traitants !

Bon, on est sur le Bd. BOOTH, vous savez qui c’est ? Le fondateur de l’armée du Salut, ah ! mais c’était en 14, ah oui il y avait la guerre, pas comme maintenant !
Il devait y avoir une grande batisse (religieuse) pour le respect des cloîtrés volontaires, un gros bloc avait été mis en évidence au moment des travaux de le copro à la place, par les ouvriers ravis de le mettre en regard de tous.

Le napoléonisme marche dans le quartier, le boulevard est en hommage au prince Berhier, le maréchal d’empire, il est mort (suicidé, vas savoir !), avant Waterloo, c’est peut être à cause de ça que ce fut une morne plaine !

Pour faire bonne mesure, au carrefour de la Grognarde, les genres sont respectés, c’est la femme du grognard, qui tourne en rond !

L’empereur avait dit, c’est la guerre, le grognard répond : le pinard d’abord !

La rue Saint Jean Du Désert montre l’existence de l’ancien village de poteries, du 18eme 19eme des experts ont mis à jour des morceaux de terres cuites, des faïences décorées en bleu d’un peu partout de l’Europe, un livre trace cette richesse dans la libre circulation des personnes.

La cité de la Grande Bastide Cazaulx, plusieurs barres de 5 étages rénovées thermiquement, c’est le transport ferroviaire en pleine gloire, un lieu que pour les agents de la SNCF, comme un ghetto, tu naîs fils de cheminot, tu risques de devenir cheminot, un collectif qui fait date. Mais où sont les cheminots d’antan, ils sont retraités.

Le col de la grande Bastide Cazaulx est franchi.

En longeant les castors, espace de maison individuelles, par association et construites sur le même type par les bénéficiaires à des prix de gros. Les rues entre ces maisons ne sont pas entretenues !

Descente vers le stade de la Grande Bastide, l’école type Pailleron, comme la mairie, aux risques du feu.

En face sur une propriété la culture de pistou était la chose importante, depuis des barres (pas de chocolats) ont été construites. Le chocolat est sur la table de l’ancien propriétaire.

Le centre commercial des Caillols, du nom du village dans le 12eme, fait office de garde manger à 30.000 personnes.

Peu de passants, beaucoup de voitures, certains commerces re-ouvrent, les voitures sont lavées comme si elles roulaient beaucoup ! Une bagnole reste une bagnole, un objet qu’on aime par dessus tout, en le lavant.

Le confinement par excellence.

Jacques Henri COMBES, 23 avril 2020.


Agenda

<<

2022

 

<<

Novembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234

Annonces

ENCADRER LES LOYERS à Marseille

Pétition en ligne à signer ; comme Paris, Lille, Lyon ou Villeurbanne, la Ville de Marseille peut mettre en place un encadrement des loyers.
Ci-dessous le lien vers la Tribune publiée dans la Marseillaise avec les premières associations signataires :

https://www.lamarseillaise.fr/socie...

et le lien vers la pétition :
https://www.change.org/p/encadremen...