Sous les Pavés ... la Plage !

dimanche 10 mai 2020
par  Hervé Thomas
popularité : 45%

Sous les Pavés ... la Plage !

En ce 10 mai 1968 à Paris, la nuit des barricades commence, et Stone sans Charden chante "Et patati et patata" à la télévision.

En ce 10 mai 1968, la France a soif de slogans. la France dévore les mots, brasse les idées dans la rue : on évoque la démocratie directe, l’aliénation du travail, ou le fait de "ne pas perdre sa vie à la gagner". Jean Yanne lance à la radio, au second degré, "il est interdit d’interdire".

On parle aussi beaucoup d’amour. Un poète a écrit sur le mur d’un immeuble du boulevard Saint-Germain "Plus de caresses, moins de CRS" et depuis la cathédrale Notre-Dame, Monseigneur Marty lance un appel au calme.

En ce 10 mai, on remet aussi les grand prix de la Sacem 68 aux chanteurs à la mode.

Le 11 mai 1968, la nuit des barricades s’achève à 7h30. En guise de bouquet final, quelques derniers cocktails Molotov explosent au Quartier Latin.

Dans la nuit, les étudiants ont appelé les Parisiens à l’insurrection, et on a même aperçu Jean Luc Godard distribuer tracts et pavés.

Le 11 mai, le chanteur Ted Scotto (compositeur du thème du générique des Shadoks dont la première série est diffusée fin avril), et sa chanson "Sorbonne 68" sont interdits de télé et de radio. Sheila est en couverture de Jour de France, la chanteuse découvre le tennis et s’entraîne au bois de Boulogne. Le dernier San Antonio vient de paraître, il a pour titre "Bravo docteur Béru". Et comme tous les samedi sur France Inter, Jean Fontaine présente Inter Parade. L’invitée d’honneur est Nicoletta.

Et vous, vous avez prévu quoi le 11 mai ?

Hervé Thomas.


Annonces

Retraité.e.s en colère

Une pétition en ligne a été mise en place par les 9 organisations de retraité/es qui se sont réunies ce 11 avril : http://www.retraitesencolere.fr/ pour demander une loi de finances rectificative avec la suppression de l’augmentation de la CGS, la fin du gel des retraites et leur revalorisation. Une manière de maintenir la pression et de ne rien lâcher...