Un Rêve éveillé

lundi 30 mars 2020
par  Hervé Thomas
popularité : 18%

Un Rêve éveillé

Et si au lieu de nous demander ce qui va advenir à la fin de la pandémie, nous cherchions à le provoquer ?

Et si les citoyens, se connectaient et décidaient de réaliser le bilan de ce que cette pandémie révèle de nos dysfonctionnements, et élaboraient d’autres perspectives, dominées par la solidarité entre les hommes, et le respect du vivant, dans tous les secteurs de l’activité économique (agricole, industrielle, artisanale, commerciale, logistique…), éducative, artistique, sportive, sociale (santé, justice, …) … ?

Et si l’organisation politique et institutionnelle devenait aussi un objet de bilan, de réflexion et de propositions ?

Et si les personnes oeuvrant dans ces divers secteurs devenaient les experts de leur expérience et ne confiaient pas aux seuls bac + 16 le soin de tracer les perspectives, de dresser un programme à mettre en avant, en créant les conditions politiques de sa mise en œuvre dès que possible ?

Et si l’association qui m’est chère, Attac, s’emparait de cette idée qui circule déjà, et n’attend qu’un terreau propice ; et si Attac interpellait les associations, partis, syndicats, adhérents...pour qu’ensemble, chacun fort de son expertise, mette en commun ses analyses et perspectives ?

Et si on faisait comme si on était en guerre, prêts à s’organiser dans une vive résistance à l’action et réaction violente des dominants qui ne voudront rien céder et qui poursuivent en catimini le détricotage de nos solidarités, de nos pouvoirs d’agir.

Réveillons-nous, n’attendons pas la fin de la pandémie car ce qui est à faire dans cette petite « fenêtre de tir » est énorme.

PS Cette note est provoquée par les récentes ordonnances prises par Macron qui ne portent pas seulement sur la gestion de la crise du coronavirus, mais sur divers sujets que les lobbies empressés ont réussi à faire passer, notamment la 6°, n° 2020-320 du 25 mars 2020, confirmée au JORF n°0074 du 26 mars 2020 texte n° 45 (Annexe) , qui déréglemente la téléphonie mobile en laissant tout pouvoir aux seuls opérateurs de la téléphonie.

Cf sur https://archive.newsletter2go.com/?n2g=psh9as8n-uxaucfo5-y6y la note envoyée par Robin des Toits, éclairante sur la stratégie gouvernementale, qui tire profit d’une grave crise sanitaire pour faire passer en catimini ses cadeaux aux opérateurs de la téléphonie notamment.

Le cynisme de ce gouvernement nous conduit à répondre qu’il ne faut pas confondre solidarité face à la crise et soumission à l’ordre imposé.

Josiane Teissier.


Annonces

Retraité.e.s en colère

Une pétition en ligne a été mise en place par les 9 organisations de retraité/es qui se sont réunies ce 11 avril : http://www.retraitesencolere.fr/ pour demander une loi de finances rectificative avec la suppression de l’augmentation de la CGS, la fin du gel des retraites et leur revalorisation. Une manière de maintenir la pression et de ne rien lâcher...