Un poème acrostiche de Jacques Woda en date du Mercredi 18 Mars 2020

mercredi 18 mars 2020
par  Hervé Thomas
popularité : 51%

C hacun est confiné en son antre sauvage,
Où l’on est condamné à lisser son plumage,
Ne pas chasser dehors, vivre sur nos réserves,
Fuir notre ennui profond, sans espérer de trêve.
Impossible destin, et pourtant nécessaire.
Ne nous insurgeons pas contre un virus perfide,
Engageons-nous plutôt en un combat vengeur.
Muons tous nos efforts en victoire lucide
Ebranlant toute la surface planétaire.
Nous gagnerons ainsi, à porter haut nos cœurs,
Tractant le vieux monde vers un monde meilleur.

Évidemment ça ne vaut pas Hugo, Racine, etc...

Mais un acrostiche en alexandrins, c’est plaisant.

Amitiés, Jacques.


Annonces

ENCADRER LES LOYERS à Marseille

Pétition en ligne à signer ; comme Paris, Lille, Lyon ou Villeurbanne, la Ville de Marseille peut mettre en place un encadrement des loyers.
Ci-dessous le lien vers la Tribune publiée dans la Marseillaise avec les premières associations signataires :

https://www.lamarseillaise.fr/socie...

et le lien vers la pétition :
https://www.change.org/p/encadremen...