Urbi et Orbi

samedi 11 avril 2020
par  Hervé Thomas
popularité : 61%

Urbi et Orbi

Tous les chemins mènent à Rome et sur une place Saint-Pierre désertée, le pape François s’offre pour Pâques une cérémonie Urbi et Orbi en solitaire, et adresse ses vœux aux confinés du monde entier. Pas de témoins, pas de papiers, allez-vous laver les pieds, cette année les pauvres du Pape garderont les pieds sales et ça leur fera les pieds, aux pauvres. Les anticléricaux l’avaient rêvé, le coronavirus l’a fait : pour la première fois dans l’histoire des religions monothéistes qui régissent nos sentiments de culpabilité, le culte de la mortification, l’éloge du renoncement et les fondations même de la sacro sainte famille, cette année par l’opération du Saint-Esprit, niente de Semaine Sainte pour les brebis égarées, macache oualou le Ramadan pour les fidèles qui resteront sur leur faim, et qu’ils soient séfarades ou ashkénazes, privés de Pessah, ça mange pas de pain après tout. Araignée, araignée, quel drôle de nom pour un nouveau Pape, pourquoi pas libellule ou papillon ? Les temps sont durs pour le goupillon qui a du plomb dans l’aile, il y a vraiment des calottes qui se perdent !

Hervé Thomas.


Annonces

Retraité.e.s en colère

Une pétition en ligne a été mise en place par les 9 organisations de retraité/es qui se sont réunies ce 11 avril : http://www.retraitesencolere.fr/ pour demander une loi de finances rectificative avec la suppression de l’augmentation de la CGS, la fin du gel des retraites et leur revalorisation. Une manière de maintenir la pression et de ne rien lâcher...