12 MARS : JOURNEE NATIONALE D’ACTION POUR LE CLIMAT ET LA JUSTICE SOCIALE

mercredi 9 mars 2022
par  MEAD Christine
popularité : 57%

A MARSEILLE : RASSEMBLEMENT SAMEDI 12 MARS 2022 à 14 H sur le Vieux Port, sous l’Ombrière - LOOK UP !

Animations, stands et prises de parole.

À l’heure de la publication du 2ème volet du dernier rapport du GIEC, l’urgence climatique est désormais indéniable.
Mais au lieu de regarder la vérité en face et de prendre leurs responsabilités, les dirigeants politiques et les multinationales détournent délibérément le regard voire sabotent tout espoir d’un avenir juste et soutenable, à l’instar du film Don’t Look Up sorti en janvier 2022.

Mars 2022 : deux rapports du GIEC confirment les impacts dévastateurs du réchauffement climatique qui seront palpables bien avant 2050. Les changements de mode de vie dans les pays riches et pour les personnes les plus aisées sont indispensables.

Février 2022 : Emmanuel Macron dévoile sa « stratégie » énergétique. Seul objectif, la relance du nucléaire. Totale irresponsabilité tant sur le plan financier que de la sûreté et refus de s’attaquer vraiment au problème par une baisse massive et rapide des émissions.

Souhaite-t-on poursuivre vers encore plus d’industrialisation de nos vies, d’exploitation des ressources, d’extractivisme effréné et ravageur dans les pays du Sud ?

Ou transformer en profondeur le modèle économique et productif, diminuer fortement les productions et les consommations énergétiques, se battre pour l’égalité sociale, donner la priorité au soin des personnes et du vivant ?

Nos dirigeant·e·s refusent de prendre leurs responsabilités. Ils et elles favorisent le repli sur soi autoritaire, détournent délibérément le regard et laissent les multinationales et les ultra-riches alimenter un système productif destructeur pour les peuples et la planète. D’après une étude publiée par Greenpeace et Oxfam, les 63 milliardaires français ont à eux seuls une empreinte carbone équivalente à celle de la moitié de la population française.

Sans justice sociale, aucune transition écologique ne sera possible !

C’est à nous d’imposer nos priorités :

• des moyens pour financer une transformation : refonte de la fiscalité des multinationales : fin des exonérations pour les pollueurs industriels et le transport aérien et maritime, instauration de la taxe unitaire pour mettre fin à l’évasion fiscale, etc.
• Redéploiement des services publics et création d’emplois publics pour mettre en œuvre une bifurcation écologique : sobriété, énergies renouvelables, défense des écosystèmes
• Fixation d’objectifs contraignant de réductions des émissions de CO2 pour l’État et les entreprises,
• Un statut protecteur des salarié·e·s en reconversion, indispensable pour réussir une relocalisation et la transformation de pans entiers de notre économie,
• Un droit à l’alimentation choisie et de qualité pour tou·tes, s’appuyant une agriculture paysanne et des circuits courts, potentiellement créateurs de milliers d’emplois.

Pas de justice climatique sans luttes locales !

à Marseille, avec 6 autres associations (4 nationales et 2 locales), Attac agit contre l’extension de l’aéroport de Marignane. Un recours devant le Tribunal Administratif de Marseille est en cours. cf https://local.attac.org/marseille/c...

Ici, la pétition qu’on peut encore signer : https://agir.greenvoice.fr/petition...


Annonces

ENCADRER LES LOYERS à Marseille

Pétition en ligne à signer ; comme Paris, Lille, Lyon ou Villeurbanne, la Ville de Marseille peut mettre en place un encadrement des loyers.
Ci-dessous le lien vers la Tribune publiée dans la Marseillaise avec les premières associations signataires :

https://www.lamarseillaise.fr/socie...

et le lien vers la pétition :
https://www.change.org/p/encadremen...