L’AMAP et ses Paradoxes

lundi 16 novembre 2020
par  Hervé Thomas
popularité : 54%

L’ Amap est ses paradoxes

Pour avoir, depuis plus de quinze ans que je vis dans la région, participé à la création de nombreuses Amap, j’ai pu en voir tous les changements qui ont pu opérer. Au début, il s’agit souvent de gens concernés par une agriculture biologique et la plus respectueuse de l’environnement. Ils sont aussi à la recherche de produits bons pour leur santé exempts bien sur de tout intrant chimique. Cela va de soi.

Ils sont donc à la recherche de paysans pratiquant cette agriculture et je me souviens avoir sillonné la campagne à leur rencontre, et ce fut de bien belles rencontres, que ce soit cette femme vivant seule dans une caravane entourée de bottes de pailles pour en agrandir la surface et la protéger du froid. Il y avait beaucoup de chats aussi. Elle cultivait ses légumes dans un grand espace jouxtant sa demeure. Mais les « exigences » hebdomadaires des Amapiens ont vite fait exploser son petit rythme.

Ce fut un homme qui reprenait l’exploitation de son père. Déjà plus de moyens et de capacités. Ça a marché un bon moment mais une grave maladie l’a tout à coup empêché de continuer son activité. Je sais qu’il va mieux. Ce fut aussi cette femme avec un immense projet de ferme en presque autonomie, céréales pour faire le pain et fournir l’alimentation à la jument qui s’occupait des terres mais ce n’était pas encore tout à fait prêt.

Entre temps je déménage à Beaucaire et je me mets tout de suite en quête de ce même mode de production et de vente. Je trouve vite. Le nombre d’adhérents est suffisant pour créer une Amap et j’en deviens le président avec l’aide de Christine, une fille super efficace. Le mec s’avère roublard au possible et on apprend qu’il achète ses légumes et il disparaît du jour au lendemain.

La grosse claque. On trouve une grosse Amap pas loin qui fournit quelques 200 paniers à Marseille toutes les semaines et qui veut bien nous en céder quelques uns. Nous ne sommes plus très nombreux après ces déboires mais étant petits, je m’aperçois aussi que nos paniers ne sont pas aussi « beaux » que ceux de Marseille. J’en fais la remarque. Ça ne plaît pas et je quitte.

Un beau jour, une jeune femme se pointe devant la boulangerie bio avec quelques légumes dans des cagettes. Y’a vraiment pas grand-chose mais je décide de l’aider et je lui achète ses légumes toutes les semaines. Ça grandit, ça grandit, le bouche à oreille fonctionne et nous sommes de plus en plus à nous retrouver toutes les semaines devant son étal. On recrée une nouvelle Amap, on participe aux journées des associations et ça devient vraiment sérieux.

Pour aider les agriculteurs et les décharger des démarches, je demande à un ami de venir nous aider à installer le logiciel AmapJ. C’est fait et premiers couacs. On s’aperçoit que des adhérent.e.s de longue date n’ont pas d’ordinateur ou que d’autres ne le maîtrisent pas aisément. Il faut donc continuer à les renseigner de vive voix.

Covid...premier confinement, le nombre des adhérents explose et le logiciel prend de plus en plus de place, n’en laissant plus beaucoup à la spontanéité et les solutions de rechange, je dirais même plus, alternatives.

Plus d’adhérents = plus de voitures = création d’un PARKING pris sur des terres agricoles. Alors là, c’est la goutte qui fait déborder le vase et on fait quoi maintenant, un drive ???

Je pense à du covoiturage : « Ah oui mais c’est pas facile….vous comprenez….Oui bien sûr …. ».

Je pense au vélo mais nous ne sommes que 2 ou 3 à venir à vélo et encore pas tout le temps : « Ah oui mais c’est loin…. Oui bien sûr » (6km du centre ville).

Ne me parlez pas non plus de la galère pour trouver des bénévoles pour aider à préparer les paniers ou autres tâches. Toujours les mêmes qui s’y collent. Quand il faut aider à la plantation alors là c’est pire …..dégun !!!!

Des Consomm’acteurs ?????? Que dalle !!!! Des Consommateurs oui…..qui trouvent bien pratique d’avoir des beaux légumes pour pas trop cher et pas loin de chez eux dans l’idée de ne pas s’empoisonner.

Voilà et ça me fatigue…..j’ai fait le job, maintenant je les laisse se démerder.

Tchao !!!

Didier Falleur.


Agenda

<<

2022

 

<<

Août

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234

Annonces

Retraité.e.s en colère

Une pétition en ligne a été mise en place par les 9 organisations de retraité/es qui se sont réunies ce 11 avril : http://www.retraitesencolere.fr/ pour demander une loi de finances rectificative avec la suppression de l’augmentation de la CGS, la fin du gel des retraites et leur revalorisation. Une manière de maintenir la pression et de ne rien lâcher...